Écrit le 10 janvier 2017 par Horizons

La production française d’ail en fort recul depuis les années 2000

Les producteurs d'ail craignent la concurrence espagnole et chinoise

« Avec moins de 20 000 tonnes à la récolte, la France est le quatrième producteur d’ail européen », révèle une étude du CTIFL publiée le 9 janvier.

2 600 hectares environ sont consacrés à la culture d’ail en France, soit 1000 hectares de moins qu’au début des années 2000. Cette baisse des emblavements a conduit à une chute du potentiel de production d’environ 10000 tonnes depuis les années 2000.

Selon les producteurs et les opérateurs de mise en marché, le coût de la main d’œuvre constitue le premier frein à la production d’ail, suivi des « contraintes sanitaires […] et environnementales ». « Les producteurs attendent des solutions pour leur garantir à la fois des rendements à la récolte et des caïeux qui se conservent et se commercialisent correctement », affirme le CTIFL. Au niveau mondial, la Chine, l’Argentine et l’Espagne « forment le trio des principaux fournisseurs du commerce international » ; l’Espagne étant en Europe, « loin devant », les autres États européens.

Découvrez l'intégralité de l'article dans le Journal Horizons NPDC
Partager sur

En relation avec cet article