Écrit le 13 avril 2016 par Horizons

Pommes de terre : les règles d’auto production de plants de ferme

L’Union nationale des producteurs de pommes de terre (UNPT) rappelle que si la production de plants de ferme est autorisée en France, quelle que soit la variété, elle reste néanmoins soumise à certaines règles destinées à éviter certains abus. Un accord interprofession a été signé il y a deux ans qui prévoit au niveau sanitaire, une déclaration préalable des parcelles prévues pour cette production et des analyses de terre préalables. Après la récolte, afin de se prémunir contre les maladies de quarantaine, il convient de faire procéder à des analyses sur tubercules. Tous les lots de chaque parcelle doivent être analysés, un lot correspondant à une variété, une origine et une parcelle. Pour les pommes de terre issues de plants fermiers, s’il y a utilisation d’une variété protégée, les surfaces de pommes de terre emblavées doivent être déclarées avant le 31 mai et sont soumises au paiement d’un droit d’obtenteur. Les petits producteurs produisant de la pomme de terre sur moins de cinq hectares, sont exemptés du paiement de ce droit. Précisions sur le site de l’UNPT : wwwproducteursdepommesdeterre.org

Découvrez l'intégralité de l'article dans le Journal Horizons NPDC
Partager sur

En relation avec cet article