Écrit le 15 septembre 2016 par Horizons

Pommes de terre : la filière française mise sur la compétitivité « qualité » à l’export

Pommes de terre

La filière française de la pomme de terre mise sur des éléments qualitatifs de compétitivité à l’export.

C’est ce qu’a montré une table ronde qui s’est tenue le 14 septembre, jour d’ouverture du Potato Europe, à Villers Saint Christophe (Aisne). « La pomme de terre française étant relativement chère , nous essayons de lever les barrières politiques, tarifaires et sanitaires à l’exportation », par exemple vers la Russie, a indiqué Florence Rossillion, directrice du CNIPT, l’interprofession du « frais ».

La filière des plants de pommes de terre cherche aussi avec la filière des semences (Gnis) à raccourcir les délais d’obtention de certificats phytosanitaires. Parallèlement, les exportateurs de plants affinent la qualité sanitaire face à des acheteurs d’Afrique du Nord maintenant professionnels et exigeants, a ajouté Bernard Quéré, directeur de la Fédération française des producteurs de plants. La demande de différenciation se poursuit : des Tunisiens souhaitent que la filière française des plants mette en place une traçabilité de ses lots exportés, pour les différencier des lots néerlandais, belges ou allemands, réputés moins indemnes de pathogènes.

Découvrez l'intégralité de l'article dans le Journal Horizons NPDC
Partager sur

En relation avec cet article