Écrit le 17 octobre 2016 par Horizons

L’interprofession de l’œuf fixe un objectif de 50% de poules en élevage alternatifs d’ici 2022

oeufs

« On veut faire 50% d’œufs alternatifs d’ici 2022», a déclaré Philippe Juven, président du CNPO (interprofession de l’oeuf), lors du lancement du contrat sociétal d’avenir (CSA) en conférence de presse à Paris, le 14 octobre.

Aujourd’hui, 32% des œufs produits en France le sont dans des élevages alternatifs (sol, plein air, bio), le reste provenant des élevages en cages aménagées. Avec le CSA, la filière entend répondre à une demande de plus en plus forte pour les œufs alternatifs. «Nous avons estimé cette transition à 500 M€», confirme Maxime Chaumet, secrétaire général du CNPO. Ce montant inclut les travaux, mais aussi l’achat de foncier pour les parcours des poules. Les sources de financement seront multiples : «Nous sommes en discussion avec nos partenaires financiers», ajoute P. Juven.

Découvrez l'intégralité de l'article dans le Journal Horizons NPDC
Partager sur

En relation avec cet article