Écrit le 18 octobre 2014 par Horizons

Agroéquipement : une conjoncture détériorée en 2014, moins en 2015

Claas

Les professionnels de l’agroéquipement, qui ont annoncé le 16 octobre une nouvelle détérioration de la conjoncture du secteur au second semestre 2014, se montrent « moins pessimistes » pour 2015.

Ils voient dans le coup de frein actuel un retour à des niveaux d’investissement « plus justes ». « On va baisser probablement » et « revenir à des niveaux raisonnables, des choses plus justes », a expliqué Raphaël Lucchesi, président du Syndicat national des entreprises de services et distribution du machinisme agricole (Sedima). « Quand les récoltes et les cours sont bons, les agriculteurs investissent (…). Aujourd’hui, ils ne sont pas forcément très pessimistes mais ils ignorent à quelle sauce ils vont être mangés », a poursuivi Patrick Perard, président de l’Union des industriels de l’agroéquipement (Axema).

Depuis trois ans, le secteur connaissait des rythmes de croissance élevés pour atteindre en 2013 le chiffre record de 8,5 milliards d’euros d’investissement en matériels. Entre 2010 et 2013, il a connu un bond d’environ 30 %. L’année prochaine devrait encore être « dans le rouge », mais les professionnels ne sont pas alarmistes. « Le marché devient plus tendu, mais beaucoup s’y sont préparés, a déclaré Patrick Perard. 2015 est abordée avec une relative sérénité, malgré la conjoncture plus difficile. »

Découvrez l'intégralité de l'article dans le Journal Horizons NPDC
Partager sur

En relation avec cet article