Archives mensuelles : juin 2016

Florimond

Céréales : Florimond Desprez inaugure un nouveau centre de sélection

Florimond

Le semencier Florimond Desprez a marqué le 22 juin un retour en force dans les céréales à paille avec l’inauguration d’un nouveau site de sélection par filiation monograine (SSD en anglais).

« Ce complexe SSD est la preuve que Florimond Desprez investit massivement dans les céréales à paille », a déclaré le président François Desprez lors de l’événement à Cappelle-en-Pévèle (Nord). L’investissement de 5 M d’euros concerne majoritairement le blé tendre, plus le blé dur et le triticale. Il vise à mettre sur le marché un plus grand nombre de variétés, plus rapidement, en France comme à l’international.

« La technique SSD servira à nos programmes en France, en Hongrie et à terme pour la sélection destinée à la Russie », a précisé Philippe Lonnet, directeur de recherche pour les céréales et protéagineux. Les premières commercialisations sont attendues à partir de 2021-2022. « Nos principaux concurrents disposent de l’outil SSD : on démarre tardivement », a reconnu François Desprez tout en estimant que son nouveau site est « au top de ce qui existe aujourd’hui ». La technique SSD permet d’accélérer le cycle de sélection, afin de raccourcir le délai entre la conception et la mise en marché des nouvelles variétés.

Retrouvez notre reportage dans votre édition de Horizons Nord-Pas de Calais du 24 juin. 

boue

Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour plusieurs communes du Pas-de-Calais

boue

Par arrêté du 15 juin publié au Journal Officiel ce jeudi 16 juin 2016, sont reconnues en état de catastrophe naturelle :

▪ les communes d’Ablain-Saint-Nazaire, Aix-Noulette, Angres, Auchy-Les-Mines, Barlin, Béthune, Beuvry, Bouvigny-Boyeffles, Bully-Les-Mines, Cambrin, Carency, La Couture, Cuinchy, Fresnicourt-Le-Dolmen, Hersin-Coupigny, Laventie, Locon, Lorgies, Maisnil-Les-Ruitz, Neuve-Chapelle, Richebourg, Sailly-Labourse, Servins, Souchez, La Thieuloye, Vermelles, Vieille-Chapelle et Violaines suite aux inondations et coulées de boue survenues entre le 29 mai et le 8 juin 2016.

▪ les communes d’Alette, Annequin, Anvin, Avion, Bajus, Beaudricourt, Berlencourt- Le-Cauroy, Bours, Bourthes, Campagne-Les-Boulonnais, Coupelle-Vieille, Diéval, Doudeauville, Douvrin, Essars, Estrée-Wamin, Famechon, Festubert, Grenay, Haisnes, Longfossé, Magnicourt-En-Comté, Mont-Saint-Eloi, Neuville-Saint-Vaast, Noyelles-Les-Vermelles, Ostreville, Parenty, Pas-En-Artois, Preures, Roclincourt, Sailly-au-Bois, Vendin-le-Vieil, Wingles et Zoteux suite aux inondations et coulées de boue survenues entre le 5 juin et le 8 juin 2016.

La Préfecture du Pas-de-Calais rappelle que tous les dossiers transmis par les autres communes sont en cours d’examen et sont susceptibles d’être reconnus en état de catastrophe naturelle.

Ferme des 1000 vaches

Plan de soutien à l’élevage et nouvelle enveloppe de l’État : 1,4 million supplémentaire attribué aux éleveurs du Pas-de-Calais

Ferme des 1000 vaches

En raison des difficultés liées à la crise économique que subit le secteur de l’élevage, le Ministre de l’Agriculture a débloqué le 7 juin, dans le cadre du plan de soutien à l’élevage, une enveloppe complémentaire qui va permettre la prise en charge de tous les dossiers dit éligibles prioritaires au fonds d’allègement des charges (FAC, volet A).

Ainsi 1 435 834 € supplémentaires viennent d’être attribués aux éleveurs du Pas-de- Calais et complètent les 3 263 191 € déjà reçus qui avaient permis de payer 642 dossiers.

La Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) a ainsi pu transmettre en urgence le 8 juin dernier à Franceagrimer 263 dossiers d’exploitants agricoles éligibles.

Au total, et en ajoutant les 122 dossiers qui seront financés ce mois-ci par le Conseil régional des Hauts-de-France, plus de 1 000 exploitations auront été soutenues financièrement pour un montant global de 5 380 000 €,

Emploi agri

Le volume de l’emploi agricole en baisse au 3e trimestre 2015

Emploi agri

Le volume de l’emploi agricole a enregistré une baisse de 0,9% au troisième trimestre 2015, selon les statistiques de la MSA diffusées le 8 juin.

Dans la production agricole, le volume de travail non saisonnier est en recul de 1,9% (-4,6% pour les CDD et -0,7% pour les CDI). Les résultats du 4e trimestre ne semblent pas mieux engagés, car « le nombre de contrats encore en cours à fin septembre » était « mal orienté », à -3,4%. « Il est trop tôt » pour affirmer que les chutes de revenus de 2013 et 2014 ont pu peser sur l’emploi, indique la MSA. Dans la transformation agricole, le volume de l’emploi est en baisse (-1,4%), du fait du recul des CDD (-8,2%). Cependant l’emploi permanent « continue sa progression » : le nombre de CDI encore en cours en fin de trimestre était en hausse de 1,2%.

Désherbage 1

Paiements directs : Bruxelles repousse la date limite au 15 octobre

Désherbage 1

La Commission européenne a annoncé le 8 juin qu’elle autorisait les États membres à repousser la date limite pour effectuer les paiements directs de la Pac 2015 du 30 juin au 15 octobre, sans pénalité lors du remboursement par le budget de l’UE.

Le commissaire à l’agriculture Phil Hogan souhaite répondre avec cette mesure exceptionnelle aux difficultés que connaissent un certain nombre d’États membres pour payer les agriculteurs lors de cette première année d’entrée en application de la Pac réformée. Mais, prévient-il, cette dérogation ne doit pas être utilisée comme « une excuse pour ralentir le rythme des paiements » alors que de nombreux agriculteurs sont confrontés à une crise. En temps normal, Bruxelles impose aux États membres une pénalité de 10% sur les paiements effectués en juillet, de 25% sur ceux effectués en août et de 45% sur ceux effectués en septembre.

TEF

Préparer sa visite à Terres en Fête 2016 : les horaires, les parkings…

TEF

A partir d’aujourd’hui, Terres en Fête retrouve sa place sur les 20 hectares se son site historique de Tilloy-Les Mofflaines, jusqu’à dimanche. Avec le soutien de ses partenaires institutionnels et privés (La Chambre d’agriculture du Nord-Pas de Calais, le Conseil Régional, les Conseils Départementaux, la Communauté Urbaine d’Arras…), Terres en Fête réunit, pendant 3 jours sur un même lieu, les acteurs du monde agricole et vous invite à partager leurs savoir-faire. Avec des animations variées tout au long de l’événement, le salon ravira encore une fois les enfants comme les plus grands. Un rendez-vous unique dans la région Nord-Pas de Calais-Picardie.

Un service de navettes pour rejoindre facilement Terres en Fête

Comme chaque année, la Communauté Urbaine d’Arras et Artis proposent aux visiteurs de stationner sur les parkings relais et de se rendre sur le site de Terres en Fête grâce aux navettes mises à leur disposition. Les navettes auront un cadencement de 15 minutes.

Cinq parkings relais ont été retenus :

  • Parking Marché aux Bestiaux
  • Parking Artois Expo
  • Parking Bergaigne – Gare – Université
  • Parking Artoipole
  • Parking Esplanade

Amplitudes horaires des navettes :

Vendredi 3 juin :

  • 2 bus de 08h45 à 19h30 (Parking Marché au bestiau x)
  • 2 bus de 08h45 à 19h30 (Parking Artois expo)
  • 1 bus de 08h45 à 19h30 (Parking Bergaigne – gare – Université).

Samedi 4 juin :

  • 3 bus de 08h45 à 20h15 (Parking Marché au bestiau x) ° 3 bus de 08h45 à 20h15 (Parking Artois expo)
  • 2 bus de 08h45 à 20h15 (Parking Bergaigne – gare – Université).
  • 3 bus de 08h45 à 20h15 (Parking Artoipole).
  • 3 bus de 08h45 à 20h15 (Parking Esplanade).

Dimanche 5 juin :

  • 3 bus de 08h45 à 20h15 (Parking Marché au bestiau x)
  • 3 bus de 08h45 à 20h15 (Parking Artois expo)
  • 2 bus de 08h45 à 20h15 (Parking Bergaigne – gare – Université).
  • 3 bus de 08h45 à 20h15 (Parking Artoipole).
  • 3 bus de 08h45 à 20h15 (Parking Esplanade)
pulverisateur

Glyphosate : Bruxelles va prolonger l’autorisation de 18 mois

Le commissaire européen à la santé, Vytenis Andriukaitis, a confirmé le 1er juin qu’il allait proposer aux États membres de prolonger l’autorisation actuelle du glyphosate dans l’UE de 18 mois (jusque fin 2017) en attendant la publication d’une étude en cours menée par l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA). Un vote sera organisé le 6 juin. En l’absence de majorité qualifiée, un second vote en appel aura lieu et en dernier recours la Commission devrait donner son feu vert avant le 30 juin. Bruxelles va également adopter une série de recommandations aux États membres : interdire les tallow amines en tant que coformulants, minimiser le recours au glyphosate dans les lieux publics et pour la maturation pré-récolte.